• Image 1
  • Image 2
  • Image 3
  • Image 4
  • Image 5
  • Image 6
RETOUR

Fort de son succès avec le Chardenoux dans le 11ème arrondissement de Paris, le chef Cyril Lignac décline sa cuisine de bistrot au Chardenoux des Près, à Saint-Germain. Toujours avec cette envie d'authenticité, il s'installe dans un lieu charge d'histoire.

Ses recherches le conduisent au Claude Sainlouis, bistrot incontournable du Saint-Germain des Prés des années 60/70 et passage obligé pour dîner avant une virée de nuit dans les clubs de la rive gauche. Le Tout Paris venait pour le charisme emblématique de son propriétaire, Claude Sainlouis. Entre 2000 et 2010, c’est le restaurateur Daniel Vermot qui reprit cette institution Bistrotière. Passionné de politique, il le décora de portraits des présidents français et le renomma « Claude Sainlouis : le restaurant des présidents ».

Le Chef Cyril Lignac le rebaptise à son tour Le Chardenoux des Prés, faisant écho à son premier bistrot, de la rue Jules Vallès, tout en préservant l’esprit du lieu. La fameuse tapisserie fleurie a été restaurée, tout comme le carrelage gré cérame d’origine dont la couleur moutarde se marie au

camel-Cognac des banquettes en cuir. Les tables nappées sont éclairées par des lampes vintage et le bar en marbre a été agrandi afin de pouvoir s’y installer confortablement.

LA CUISINE
Le Chef décide de décliner sa cuisine de bistrot à St Germain et remet à l’honneur les spécialités de la cuisine Française, en ne perdant jamais de vue le respect de la tradition et des produits du terroir. Les madeleines moelleuses, sorties toutes chaudes du four pour accompagner le café, résument à elles seules l’esprit de générosité qu’il souhaite offrir dans ses bistrots.

RETOUR

Après son apprentissage dans l'Aveyron, sa région natale, le chef Cyril Lignac rejoint la brigade du chef Alain Passard au restaurant l'Arpège à Paris en 2000. Il continue ensuite à se former auprès des plus grands chefs tels que Pierre Hermé, Alain Ducasse à la Grande Cascade ou encore les frères Pourcel au Jardin des Sens et à la Maison Blanche. C'est à leurs côtés qu'il découvre le plaisir de l'improvisation et que sa passion pour ce métier s'affirme.

En 2005, il ouvre son restaurant gastronomique, Le Quinzième à Paris. Il propose une cuisine d’inspiration raffinée, centrée sur le produit. En 2008, il prolonge l’aventure et reprend le bistrot le Chardenoux, inscrit aux Monuments Historiques. Il remet au goût du jour des recettes de terroir qui lui rappellent ses racines culinaires, une cuisine sincère et authentique.

Il décide de transmettre son savoir-faire au grand public et ouvre en 2010, l’atelier Cuisine attitude. Véritable atelier de création culinaire, ce lieu de vie au cœur de Paris accueille néophytes et amateurs avisés. En 2011, il décline la cuisine de son bistrot Le Chardenoux dans un nouveau lieu chargé d’histoire, le Claude Sainlouis qu’il rebaptise Le Chardenoux des Prés.

RETOUR


 

Le Chardenoux des prés

27, rue du Dragon – 75006 Paris

Métro: Saint-Germain des Prés (ligne 4),
Saint-Sulpice (ligne 4), Mabillon (ligne 10),
Sèvres-Babylone (lignes 10 et 12)

Bus: 84, 87, 39, 48, 63, 70, 86, 95, 96

Réservations : 01 45 48 29 68
Ouvert tous les jours

Du lundi au vendredi : de 12h à 14h30
Le samedi et dimanche de 12h à 15h
Dîner de 19h00 à 23h00

Moyens de paiements acceptés :
Carte bancaire, American Express.

 

39€ ENTREE / PLAT / DESSERT

LIRE LA SUITE
RETOUR
RETOUR
RETOUR
RETOUR


*Au déjeuner du lundi au vendredi 27€* ENTREE / PLAT / DESSERT ou 22€* ENTREE / PLAT ou PLAT / DESSERT

Salade de melon et brocciu de chèvre, noisettes

OU

Velouté de châtaignes, dés de foie gras mi-cuit
Merlu meunière, purée de chou-fleur à la noix de coco, crème de cresson

OU

Moussaka, salade verte
Macaron litchi-framboise, crème chantilly

OU

Tarte aux pommes